La Journée Panafricaine 2014 au Mali

La Journée Panafricaine en Cote d'Ivoire
La Journée Panafricaine en Cote d'Ivoire

Pour un meilleur avenir de l'éducation et de la nation africaine, le Mali a fêté le 31 juillet, à l'instar des pays Africains, sous le signe de la promotion des filières scientifiques dans l'éducation des filles. Une initiative mise en exergue à l'occasion de la commémoration du 52e anniversaire de la journée panafricaine des femmes.

 
 

 

Le Mali a célébré mercredi la Journée panafricaine des femmes. L'Organisation panafricaine des femmes (OPF) a placé cette édition 2014 sous le thème : « Rôle des femmes et des jeunes filles dans l'éducation, les sciences et les nouvelles technologies en vue d'une renaissance africaine ».

Le ministère de la Femme, de l'Enfant et de la Famille adhère au thème international en lui apportant une légère modification: « Rôle des femmes et des jeunes filles dans l'éducation, les sciences et les nouvelles technologies en vue d'une Afrique émergente ».

La célébration de cette journée offre toujours l'occasion aux femmes africaines de communier entre elles. Les femmes du Mali n'ont pas dérogé à la règle. La cérémonie officielle de la journée, présidée par la première dame, Keïta Mariam Maïga s'est déroulée au Centre international de conférence de Bamako.

Renforcer les compétences des femmes et des filles et leur assurer un accès égal à l'éducation permettront d'élargir les talents que les pays peuvent exploiter pour répondre à plusieurs défis. C'est en tout cas la conviction des femmes africaines et leurs sœurs du Mali.

Pour la première dame, « la pleine participation des femmes et des jeunes filles à la production scientifique et technologique est à la fois un impératif économique et une question de justice sociale ». De ce fait, elle a invité les parents à se mobiliser pour envoyer les filles à l'école et les encourager à s'orienter vers les filières scientifiques.

Abondant dans le même sens, la secrétaire exécutive régionale de l'organisation panafricaine des femmes pour l'Afrique de l'ouest, Diallo Kama Sakiliba, a souligné qu'il est temps d'attirer l'attention des acteurs sur la nécessité de consolider les acquis et d'orienter les femmes et les filles vers les filières scientifiques.

 
 

Selon le ministre de la Promotion de la Femme, de l'Enfant et de la Famille, Sangaré Oumou Bah, le thème international, aussi bien national conforte la dynamique enclenchée par le gouvernement du Mali pour une participation efficace et efficiente des femmes dans la relance économique.

La cérémonie commémorative a été sanctionnée par un défilé des communautés africaines au Mali et le témoignage de trois femmes scientifiques sur l'incidence positive de leur choix d'étude et de profession sur leur vie.

Les meilleures filles dans les matières scientifiques et/ou technologiques au DEF et bac 2014 ont reçu des prix d'encouragement de la part de la fondation Orange Mali. La cérémonie a pris fin par le vernissage des stands d'exposition de l'OPF.

 

Video discours Madame Ba Oumou (ministre de la femme ,de l'enfant et de la famille au Mali) le jour de la journee panafricaine : http://www.youtube.com/watch?v=eZ2Yto0OmRI

 

L'Echo du Mali N°11 mai 2009
L'Echo du Mali N°11 mai 2009

En 2008, la CAFO a débuté une campagne d’information, de prévention et de dépistage de maladies par une conférence-débat sur la drépanocytose*. Elle fut organisée en partenariat avec la Mission Ville de Créteil et le G.R.D.R. de Montreuil et animée par des professionnels de la santé de l’Hôpital Henri Mondor de Créteil. La CAFO a également été présente à la journée de Solidarité des Malades Drépanocytaires.

Par ailleurs, des actions plus festives ont été programmées pour tisser les liens d’amitié non seulement entre les membres, mais aussi avec toutes celles et ceux désireux de faire partager leurs expériences.

La CAFO a assuré en 2008 sa permanence à la Maison des Femmes à Paris avec laquelle elle a signé une convention de partenariat associatif, l’engageant à intervenir au sein d’ateliers, groupes de paroles et rencontres diverses.

Pour l'année 2009, la CAFO, dans le cadre de ses actions sur la santé, poursuivra celles sur la « drépanocytose » et lancera celles sur le « sida ».

Avec comme référence la CAFO au Mali, CAFO Mali France continuera de démontrer l’importance des femmes dans l’évolution de la société et leur rôle pour une meilleure harmonie sociale. Aussi pour y parvenir, toutes les femmes sont invitées à s’investir et à rejoindre la CAFO pour qui “ l'union fait la force”.  

 

* Qu’est-ce que la drépanocytose ? L’hémoglobine est un constituant des globules rouges et permet le transport de l’oxygène et du gaz carbonique dans le sang. La drépanocytose est due à une anomalie de l’hémoglobine qui rend les globules rigides : ceux-ci perdent leur capacité normale à se déformer pour passer dans les petits vaisseaux sanguins. Ils se bloquent et sont détruits précocement.

Qui est concerné ? Cette maladie survient surtout chez les personnes originaires d’Afrique, mais aussi d’Italie du Sud, de Grèce, du Proche-Orient, du Brésil, de l’Inde, des Antilles et d’Amérique du Nord.

Pour plus d’informations :  

SOS GLOBI, Hôpital Henri Mondor  94000 CRETEIL

Site : www.drepanocytose.fr

Courriel : sos.globi@hmn.aphp.fr